Blog

Apprendre et parler plusieurs langues

1. Qu'est-ce que le bilinguisme ?

Être bilingue, c’est utiliser deux ou plusieurs langues pour communiquer dans la vie de tous les jours.

Le bilinguisme est soit "simultané", quand l’enfant grandit avec des parents qui parlent deux langues différentes, soit "successif", quand il apprend précocement une deuxième langue étrangère.

2. Les étapes de l’acquisition du langage

Les psycholinguistes expliquent que l’acquisition du langage se fait par étape :

De 0 à 1 an

Le bébé babille. Il est donc exposé aux premiers mots parlés par ses parents.

À la naissance, les enfants ont la capacité innée de distinguer les sons de toutes les langues du monde. Puis, progressivement, leur cerveau va cibler les sons des langues qu’ils entendent le plus régulièrement.

À 2 ans

L’enfant possède environ 50 mots.

À 2 ans et demi

Moment clé, il acquiert une dizaine de mots par jour, et il commence à construire les premières phrases simples de deux mots : « Maman chaussures » pour « Maman je veux mes chaussures », par exemple.

L’enfant va mélanger et parler les deux langues jusqu’à l’âge de 4 ans. Ensuite, de façon naturelle, il utilisera chacune des langues apprises à bon escient.

À partir de 4 ans

Il commence à acquérir la syntaxe.

Après 7 ans

Le cerveau de l’enfant a atteint un seuil de maturation qui ne lui permet plus d’apprendre une langue de façon intuitive.

Il n’est donc pas nécessaire que la première langue soit totalement établie pour entamer l’acquisition de la deuxième. Bien au contraire. Plus une langue est introduite tôt, plus facile sera son assimilation. Les deux langues ne se disputent pas le même espace dans le cerveau. Pour les psycholinguistes, la deuxième langue étrangère n’entache pas la première langue dite maternelle. Au contraire, elles se nourrissent mutuellement l’une de l’autre.

Plus un enfant est exposé jeune à une deuxième langue, plus vite il sera capable de l’apprendre. Mais attention, plus vite aussi il l’oubliera s’il ne l’utilise pas en continu tout au long de son enfance.

L’affectif, surtout quand ils sont petits, joue un rôle important dans le développement du bilinguisme chez l’enfant. Tout comme l’apprentissage de la langue maternelle, si vous ne montrez pas d’intérêt et ne montrez pas de plaisir à la langue, l’enfant ne parlera pas. On apprend par l’exemple.

3. Les bienfaits des langues étrangères apprises précocement

Les psycholinguistes ont constaté dans leurs recherches des particularités dans le développement des enfants bilingues :

  • Leur appétit linguistique est renforcé en général très tôt dans leur vie.
  • Ils développent des capacités d'analyse. Dès leur plus jeune âge, ils effectuent une gymnastique mentale complexe : traduire l’énoncé dans sa langue maternelle et y répondre dans la langue sollicitée.
  • Ils ont une meilleure capacité "métalinguistique" de réflexion sur leur langue et une meilleure concentration intellectuelle. Un plus grand effort de concentration est requis pour choisir des mots dans une langue ou l’autre.
  • Les enfants qui apprennent précocement une deuxième langue ont une meilleure sensibilité communicative et sont davantage doués dans leur vie sociale. Le bilinguisme permet de communiquer de manière plus large, à une plus large palette d’individus, et de faciliter l’apprentissage d’autres langues.
  • Des tests ont montré que leur capacité de traitement de l’information est plus immédiate.
  • Enfin, au-delà du pur aspect langagier, les mêmes tests ont montré que les enfants bilingues faisaient davantage preuve de créativité.

Quelques idées reçues...

  • La langue maternelle n’est pas la langue de la mère, mais la langue de l’éducation, de l’instruction de l’enfant.
  • Un enfant bilingue n’a ni plus, ni moins de vocabulaire qu’un enfant monolingue. C’est la répartition de ce vocabulaire et le type de mots acquis qui diffèrent.
  • Les enfants bilingues ne montrent pas plus de retards de langage que les monolingues. Il est cependant tout à fait habituel qu’un enfant qui parle 2 langues n’ait pas les mêmes forces dans chacune d’elle.
  • Il n’est pas nécessaire de commencer par bien maîtriser une première langue avant d’en introduire une seconde.

4. Le bilinguisme à La Petite Crèche

La Petite Crèche offre un environnement bilingue Français – Anglais et utilise de multiples ressources propices au développement et à l’utilisation des langues.

Les chansons et comptines

Le chant est un moyen ludique et amusant pour apprendre et permettre d’obtenir la meilleure prononciation et le rythme (la prosodie) si propre à chaque langue. La répétition permet à l’enfant de retenir les mots.

Les histoires

La lecture d’album dans différentes langues stimule le langage et enrichit le lexique.

Le jeu

La pratique de jeux dans différentes langues permet à l’enfant d’apprendre en s’amusant de manière spontanée et d’intégrer des règles de jeux (et de vie) dans d’autres langues. C’est en explorant et en jouant avec les langues que l’enfant prend plaisir à les apprendre.

Des activités thématiques

Elles permettent aux enfants de faire des liens, des connexions entre les différentes langues.

Des mots simples associés à une gestuelle

Pour faciliter la communication avec les enfants, l’équipe éducative travaille beaucoup avec les mots. Ils sont simples, concis et très souvent répétés aux enfants afin qu’ils les intègrent. La gestuelle accompagne souvent les mots. Parfois, un mot n’est pas compris mais le geste qui le suit lui fait prendre tout son sens.

La socialisation

Les échanges et interactions avec les pairs favorisent également l’acquisition du langage. Selon l’âge, ils s’aident beaucoup entre eux sans forcément qu’un adulte intervienne. C’est pourquoi nous proposons des activités collectives, des jeux de rôle…

Sources :

https://www.parents.fr
https://www.expatsparents.fr
https://naitreetgrandir.com/

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.